Profil du joueur

Maxime Griet

81 Centre

Nationalité :Française
Date de naissance :15/02/1994
Taille :181 cm
Poids :75 kg

Alors pour commencer je suis né le 15 février 1994 à Montréal au Canada. J’ai dû commencer à patiner vers l’âge de 4 ans et j’ai toujours évolué à l’attaque, que ce soit au centre ou à l’aile. Je porte le numero 81 sur la glace, le 18 étant déjà prit par mon poulain Jeoffrey, c’est une de mes nombreuses manies que j’ai dans ce sport, je suis obligé de porter un multiple de 9, ne me demandez pas pourquoi je n’en ai aucune idée !

Je suis arrivé en France à l’âge de 16 ans au centre de formation de Rouen, j’y suis resté 3 ans où j’ai pu être 2 fois champion de France. J’ai ensuite décidé de partir une saison à Gap pour intégrer l’effectif pro en Ligue Magnus. J’ai ensuite signé 2 ans en Anjou aux Ducs d’Angers où j’ai pu connaître une finale de Continental Cup en Allemagne et une finale de Ligue Magnus perdu contre Rouen. Je garde de bons souvenirs de chacune de ces villes.

Outre le hockey, je suis un grand passionné de sport en général mais plus particulièrement du foot, on parle plus de ça que de hockey certains soirs ! Si je dois sortir du cadre sportif, je suis passionné de cuisine. J’adore faire à manger chez moi, boire du bon vin et regarder les chefs étoilés à la télé tel que Cyril Lignac que je rêves de rencontrer ! Côté film, je suis un mordu de film de superhéros dont les Avengers ou encore de comédie française tel que le Prénom, les petits mouchoirs ou encore les OSS 117. Mon équipe de coeur est et restera pour toujours les Canadiens de Montréal, même si cette saison c’est pas évident pour eux. Je n’ai pas de joueur favoris, outre Christophe Dugarry qui je ne pense pas soit une référence sur la glace, mais j’aime bien regarder jouer Sidney Crosby et Connor Mcdavid qui sont les meilleurs joueurs au monde et du coup la référence absolue.

Je suis aujourd’hui à Limoges pour une tonne de raison. On m’a accueilli l’an dernier en novembre alors que je n’avais plus de club. L’organisation m’a fait confiance, le groupe qu’on forme est génial et l’ambiance dans les tribunes le samedi soir n’a pas d’équivalent en D2. Je ne me suis posé aucune question quand il a fallu signer après la saison dernière et j’en suis très heureux.